EN TETE

MIKE Projet Pilote Afrique Centrale

BP 15115, Libreville, Gabon
Ph: +241-732-343; Fax: +241-732-345
Email: MIKE.cafrica@internetgabon.com

COMPTE RENDU DE LA REUNION

REF:011/00/ Coord/ 001

DATE DE REUNION: 1er-2 novembre 2000

OBJET: 1) Lecture de Compte rendu de la réunion du 8 novembre 1999

2) Lecture et adoption du Compte rendu de la réunion de Douala du 6-7 mars 2000

3) Lecture du Compte rendu de la réunion de Yokadouma du 25 mai 2000

4) Fonctionnement du Projet Pilote MIKE en Afrique Centrale.

  • Rapport du Coordinateur du Project Pilote.
  • Rapports des Composantes (Gabon, DRCongo, Congo, RCA et Cameroun)
  • Programme du projet Pilote Octobre 2000-Avril 2001:
  • Inventaire sur le terrain (Odzala, Ituri, Lope et Minkebe)
  • Formation 3 sur la gestion et analyses des données (Officiers Nationaux et chefs de Site Pilote).
  • Rapports des Officiers Nationaux à la CITES.
  • Analyse des données et rapport technique final.

5) Communication avec CITES

6) Préparation de la réunion du Groupe des Spécialistes des éléphants (AFESG)

7) Prochaine réunion du Comité de Coordination MIKE.

8) Evaluation préliminaire du Projet Pilote; les acquis et faiblesses du projet.

LIEU: Douala (Cameroun)

PARTICIPANTS:

John Hart, Coordinateur Sous-Régional du Projet Pilote MIKE

Marcellin Agnagna, Directeur de Faune, Congo-Brazzaville

Denis Koulagna, Directeur de la Faune et de la Chasse, Cameroun

Emile Mamfoumbi, Directeur de la faune et de la Chasse, Gabon

Sebastien Luhunu, Directeur Technique, ICCN, R.D. Congo

Innocent Liengola, Assistant Administratif du Coordinateur, Rapporteur

 

I. INTRODUCTION.

Le Coordinateur du Projet Pilote a ouvert la réunion en souhaitant bienvenue à tous les membres du Comité de Coordination qui ont bien voulu suspendre leur activités respectives dans leurs pays pour se déplacer à Douala à l’occasion de la deuxième réunion du Comité de l’année 2000. Il a aussi exprimé son regret pour la non participation du Directeur de la Faune et Chef de Composante MIKE en République Centrafricaine (RCA), Monsieur Gustave Doungoube, qui a été bloqué à Lomé au Togo.

Dans son introduction, le Coordinateur a insisté sur le fait que cette réunion du Comité était déterminante pour la suite de la phase pilote et constituait une occasion à tous les membres de faire une évaluation préliminaire du Projet Pilote MIKE.

Le Directeur de la faune et de la chasse Denis Koulagna a été désigné comme président de la réunion et Innocent Liengola comme rapporteur.

Tous les membres ont adopté pour une visite de courtoise au Gouverneur de la Province de Littorale résident à Douala à l’issue de la quelle le rapport d’activités du Projet Pilote MIKE au Sud-Est du Cameroun lui serait présenté. Les points à l’ordre du jour ont été présentés et adoptés moyennant quelques amendements: - lecture et adoption du compte-rendu de la réunion de Douala du 6-7 mars 2000.

- évaluation préliminaire du Projet Pilote; acquis et faiblesses.

II. POINTS PRINCIPAUX:

  1. Lecture du Proces-verbal de la réunion du 8 novembre 1999 afin de se rendre compte des obligations, des objectifs assignés et du budget voté pour le fonctionnement (perdiem, honoraire, voyages, frais divers etc…) des membres du Comité de Coordination (C.C) du Projet Pilote MIKE pour l’année 2000.
  • Vérification du programme d’activités du Projet Pilote (calendrier, collecte des données dans les différents sites etc…). La collecte de données dans d’autres sites (Ituri et Lope) va se pousuivre jusqu’au mois de décembre 2000).
  • Augmentation des membres du C.C par l’intégration de la RCA et du Cameroun.
  • Obtention des lettres d’accord des Ministres en Charge de la gestion des éléphants dans tous les Pays pour la mise en place du Projet Pilote MIKE sauf pour le Gabon où les processus de la signature de la lettre sont en cours.
  • Le montant de $9,540 sollicité pour l’augmentation du nombre des membres du CC par l’intégration de deux pays (RCA et Cameroun), n’avait été obtenu pour ramener le budget à $23,840 comme cela a éte voté à la réunion du 8 novembre 2000.

Donc ce budget est resté inchangé de l’ordre de $14,300 jusqu’à présent.

  1. Réunion de Douala du 6-7 mars 2000

Le compte rendu de la réunion a été adopté, après apport positif apporté par les membres.

  • Situation comptable des dépensés liées aux membres du CC:

Activité, janvier-Novembre 00

Budget disponible

Débit

Solde

REUNION I, DOULA 6-7 mars

     

Perdiem, honoraires

$1,576

Voyages

 

$583

 

Location salle, phot. Divers etc.

 

$330

 

Sous total

 

$ 2,489.00

 

REUNION II, DOULA, 1-2 nov

     

Perdiem, honoraires

 

$ 1,816

 

voyages

 

$ 2,143.4

 

Location salle,phot. Divers etc.

 

$450

 

Sous total

 

$ 4,409.40

 
       

Prévisions pour la REUNION III

Vers fin février 2001, Douala

 

$ 4800.00

 
       

TOTAL

$14,300.00

$11698.00

$2,601.6

 

Le solde étant positif le CC a décidé de remettre $650 à chaque chef de composante présent à la réunion pour son fonctionnement et leur a demandé de présenter le rapport financier (y compris rapport d’activités) à la prochaine réunion du CC.

  1. Réunion de Yokadouma du 25 mai 2000

Quelques points à ajouter comme amendement au Compte rendu de la réunion :

  • Prise en compte de la nouvelle orientation de MIKE en tenant compte de la réunion de Nairobi. En plus des constats sur les abattages illégaux des éléphants, il faut appuyer les efforts de la lutte anti-braconnage.
  • Répartir de façon judicieuse les fonds entre les travaux de collecte des données sur le terrain et la consultation des experts.
  • Renforcement des capacités nationales de gestion.
  1. Fonctionnement du Projet Pilote
  • Rapport du Coordinateur John Hart

Les points développés par le Coordinateur sont contenus dans son rapport du deuxième trimestre (en annexe) soumit le 29 juillet 2000 réprenant les points suivants:

  • le calendier d’activités
  • les activités de la coordination
  • la formation 2 sur le suivi de la mise en application de la loi (law enforcement monitoring).
  • plan d’échantillonnage, Cartes de base, Groupe Technique Consultatif (GTC), et Sites pilotes MIKE
  • programme pour le prochain trimestre
  • Rapport financier
  • Rapport de chaque composante.

Le rapport d’activités pour chaque composante (en annexe) a été remis à chaque membre du CC après présentation. Sauf pour la composante Congo-Brazza, le rapport sera envoyé ultérieurement.

Le CC a présente son sentiment de satisfaction pour l’officier National Stevey Oyele de la RCA qui, en dépit de difficultés liées à la communication, a fait un effort pour nous faire parvenir son rapport d’activités pendant qu’on était en réunion à Douala.

La poursuite des travaux sur le terrain dans tous les sites pilotes MIKE.

Extension de l’aire d’étude MIKE au Gabon (Réserve de Minkebe y inclus) et parténariat avec le Projet Vision de la Lope. Le principe pour une contribution financière MIKE (%50) pour la collecte des données MIKE dans la Réserve de Minkebe par WWF/ Minkebe a été accepté.

Poursuite de collecte des données à la Lope (Gabon), jusqu’en décembre 2000.

Il faut que les chefs de composante fournissent au CC par l’entremise du Coordinateur, le rapport sur la comptabilité de chaque site (dépenses, solde et situation sur le virement bancaires etc…).

Sur base de cette situation, faire des propositions concrètes sur les activités additionnelles (cas de MINKEBE et Projet VISION au Gabon).

Formation des chefs de Composante dans la gestion informatique des données (logiciel Microsoft access par exemple) dans le cadre de renforcement des capacités.

Fournir des ordinateurs Desktop à chaque composante pour le développement d’une banque des données éléphants.

Chaque Chef de composante doit réfléchir sur les capacités existantes de son pays, les insuffisances actuelles, l’état de lieu et les spécificités du pays puis donner des propositions concrètes à la recherche des potentialités du renforcement des capacités en matière de la gestion des éléphants en Afrique Centrale.

  • Programme du projet du octobre 2000- avril 2001
  • Octobre- Décembre 2000: poursuite de collecte des données sur le terrain (Odzala, Lope, Ituri, Minkebe etc…)
  • Du 6 au 14 décembre 2000: Formation III au Jardin Botanique de Limbe (Cameroun ) pour les Officiers Nationaux Eléphants (ON)et Chefs de site pilote MIKE. Cette formation se portera sur la gestion d’information, analyses des données (logiciel Cybertracker, Microsoft Excel etc…), communication à la CITES (données à rapporter par les ON, formulaires et procédures du rapportage). René Beyers sera le formateur principal.

Engagement d’un consultant Mr. Jean Didier Mbanjock pour soutenir René Beyers durant la formation. Distribution des CD-room de quelques logiciels (microsoft access etc…) aux stagiaires après la formation.

  • Janvier – Avril 2001: Analyses des données par l’Assistant technique (René Beyers en collaboration avec St. Andrews Statistical Group sous la supervision du Professeur Steve Buckland).

*Janvier 2001: Analyses des données d’inventaires.

*Janvier-Février: Cadre analytique.

* Avril 2001: Analyses spatiales et rapport technique final à la CITES.

  • L’implication du GTC reste encore inconnue.
  • Rapports et réunions:

* Téléconférence mensuelle: le 17 novembre 2000

* Réunion avec AFESG: le 23 janvier 2001

* Rapports des ON: fin janvier 2001

  • Réunion finale du CC à déterminer.
  1. Communications avec la CITES.
  • Téléconférence du 13 octobre 2000

L’ébauche du 23 octobre du procès-verbal de la téléconférence du 13 octobre 2000 (en annexe) a été présente aux membres du CC par le Coordinateur John Hart. Avaient pris part à cette téléconférence Jim Armstrong (Sécretariat CITES), Richard Ruggiero (USFWS), John Hart (WCS, Coordinateur Sous-Régional du Projet Pilote MIKE en Afrique Centrale) et Rene Beyers (Assistant Technique MIKE, WCS).

Les points suivants ont été discutés:

  • formulaires de rapportage des enquêtes réalisées sur le terrain, données à rapporter, Cybertracker.
  • Analyses des données, plan d’enquêtes ou d’échantillonnage.
  • Rapportage à la CITES (formulaires et procédures de rapportage).
  • Mise à jour du MIKE global, GTC et prochain financement
  • La prochaine téléconférence le 17 novembre 2000

Uniformisation des formulaires d’enquêtes sur le terrain et de rapports.

Souhait d’un contact permanent entre le Programme MIKE en Afrique Centrale et celui de l’ Afrique Australe.

La communauté Européenne accepte de founir un financement important pour rendre opérationnel le programme MIKE en Afrique. Le montant prévu se lève entre 2 à 2.4 million d’Euros pour 18 mois à compter du 1er janvier 2001.

Prise en compte des sites savanicoles.

Le souhait d’associer un autre membre du CC à part le Coordinateur aux prochaines téléconférences a été exprimé.

  • Nomination des membres du GTC

Le Coordinateur du Projet Pilote a présenté aux membres du CC la lettre du 2 juin 2000 du Dr. Jim Armstrong, Secrétaire Général Adjoint CITES, adressée aux organes de gestion CITES concernant la notification n° 2000/ 025 du 23 mars 2000 portant sur l’établissement du GTC chargé d’assister le Secrétariat dans son programme MIKE. Les membres du CC présents ont exprimé leur desolation de voir qu’ils n’étaient pas encore en possession de cette notification et ne savaient pas si le GTC était déjà établi.

  • Appui budgétaire du Projet Pilote MIKE.

Présentation aux membres du CC de la fiche (en annexe) sur les opérations budgétaires des sites pilotes MIKE et la contribution des partenaires soumise au Secrétariat Général Adjoint de la CITES par le Coordinateur. Un total estimé à $ 72,300.00 pour la contribution "in kind" des partenaires et $215,750.00 comme fonds du projet pilote provenant de USFWS et WCS.

  1. Réunion avec les AFESG

La contribution du CC MIKE à cette réunion sera sur les points suivants:

  • Capitalisation des acquis de MIKE (structure, fonctionnement, méthodologies d’enquêtes, formulaires et protocoles pour la conception, collecte et analyses des données, modules et matériels de formations etc…)
  • Nouvelle orientation pratique de AFESG et partenaires ONGs pour la mise en oeuvre d’une stratégie sous-régionale de conservation des éléphants en Afrique Centrale.
  • Action concrète d’appui institutionnel. Aider chaque pays à mettre en place un plan national de gestion des éléphants (nommination d’un Coordonnateur Eléphant dans chaque pays).

La dernière réunion du CC du projet pilote MIKE est prévue vers fin février et début mars 2001 à Douala. L’agenda est à déterminer.

III. PROPOSITIONS:

Identification des points sur les acquis et les faiblesses ou lacunes du Projet Pilote MIKE en Afrique Centrale. Sur base de ces acquis et faiblesses, faire des recommandations pour la prochaine phase MIKE en Afrique Centrale.

  1. LES ACQUIS DE MIKE
  • Bon cadre de concertation

La Structure

Le Partenariat

  • Renforcement des capacites par la formation

Officers Nationaux, Chefs de Site, Partenaires

  • Standardisation des Méthodes de collecte de données

Formulaires et protocoles de collecte des données

Mise en place d’une Banque de Données sur l’éléphant

Méthodologies testées et vérifiées.

  • Efficacité du partenariat dans les sites pilotes

Contribution (logistique et en personnel) dans les inventaires sur le terrain

  • Etablissement d’un Réseau MIKE.

Les sites et les équipes

Les personnels MIKE et structures nationaux

Les partenaires

  1. LES FAIBLESSES ET LACUNES
  • Le choix des sites

* Manque des sites savanicoles 

* Manque de souplesse dans les choix des sites :

  • Manque de processus consultatif
  • Non prise en compte de la dynamique des facteurs pouvant modifier et changer l’importance et représentativité des sites.

* Réduction du nombre de sites: non prise en compte des aires de répartition des éléphants en Afrique Centrale.

  • Gestion d’information

* Insufficance de moyens pour une formation et un renforcement de capacités dans la gestion d’informations bien qu’il y avait des moyens pour la collecte de ces informations.

* Inefficacité de communication entre les parties engagées dans MIKE à tous les niveaux

* Insuffisance dans les approches sur le suivi de l’intelligence :

Les approches et la méthodologie sur le suivi d’intelligence ont été développées au niveau des sites en négligeant les données nationales et supranationales qui ont un impact majeur dans l’abattage illégal d’éléphants dans les sites.

* La durabilité de processus de collecte d’informations et des données sur l’abattage illégal des éléphants ne serait pas assurée s’il n’y a pas des actions concrètes pour la conservatin et la gestion des éléphants dans la sous-région.

  • Dépendance sur les partenaires

* Mobilité des équipes MIKE sur le terain dépend du soutien des parténaires. Difficultés dans le respect et l’exécution du progamme MIKE sur le terrain au cas d’indisponibilité logistique des partenaires.

* Manque des moyens logistiques pour le programme MIKE.

  1. RECOMMANDATIONS
  • Intensification de communication entre la Coordination et les membres du CC pour une bonne gestion d’information. Tous les membres doivent être informer des activités du Projet Pilote MIKE.
  • Respect de la hiérarchie MIKE dans l’échange d’information entre la Coordination et les composantes MIKE pour arriver à une bonne gestion de cette infromation. Les officiers Nationaux doivent fournir leurs rapports à leurs chefs de composante avec de saisir la Coordination.
  • Approbation des chefs de composante pour tous les rapports et informations sur l’abattage illégal des éléphants avant la transmission de ces derniers à la CITES.
  • Suivi de l’application des décissions prises lors des réunions du CC et tenir informer regulièrement tous les membres du résultat obtenu.
  • Transparence dans la gestion financière en renforcant l’implication des chefs de composante dans la gestion.
  • Revoir le budget pour le fonctionnement (communication, mission sur le terrain, formation locale, frais divers des bureaux, papiers, photocopies etc…) des chefs de composantes, membres du CC, vu l’importance de leur implication dans la gestion financière au niveau des sites (sauf pour la RDCongo, découpage du pays à la suite de la guerre).
  • Prévoir quelques primes de motivation pour les autres agents des autres projets partenaires travaillant pour le compte MIKE au cas de disponibilités budgétaires.
  • Capitaliser les acquis de MIKE vers un renforcement des programmes national et sous-régional de l’éléphant.
  • Renforcer l’approche et l’utilisation de l’intelligence dans le suivi des abattages illégaux des éléphants.
  • Renforcer l’apui institutionnel par la formation.

 

  1. CONCLUSION

Le CC de Projet Pilote MIKE accorde un mandat au coordinateur John Hart de représenter le CC dans les négociations sur le développement de budget pour la prochaine phase de MIKE et de présenter les acquis et faiblesses ci-dessus au Secrétariat de la CITES.

POUR SIGNATURE:

Dr. John Hart

Mr. Marcellin Agnagna

Mr. Denis Koulagna

Mr. Sébastien Luhunu

Mr. Emile Mamfoumbi

Mr. Innocent Liengola