16.13 to 16.16 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES)

 

À l’adresse des Parties:

16.13 a)    Les Parties devraient envisager d’encourager et favoriser l’adoption de mesures visant à renforcer les liens entre l’IPBES et la CITES ainsi que l’interface entre la science et la politique aux niveaux national et international, y compris, le cas échéant, par l’intermédiaire de l’organe directeur de l’IPBES; et
  b)    ayant présent à l’esprit que la consolidation de l’IPBES est encore en cours, les Parties sont invitées à communiquer leur contribution au Secrétariat afin de fournir à l’IPBES, en temps opportun, des réponses concernant la participation de la CITES.

 

 

À l’adresse du Comité permanent

16.14

À sa 64e session, le Comité permanent crée un groupe de travail sur l’IPBES, dont seront membres, notamment, le Président du Comité pour les animaux et la Présidente du Comité pour les plantes, ainsi que le Secrétariat, pour l’aider dans son action visant à s’assurer:

a)    que s’instaure une relation mutuelle entre la CITES et l’IPBES, dans le cadre de laquelle la CITES sera un usager ou un bénéficiaire de l’IPBES ainsi qu’un contributeur à cette dernière;

b)    que la communication entre la CITES et l’IPBES pour la transmission des demandes gouvernementales soit effective;

c)    que l’élaboration du programme de travail de l’IPBES tienne compte des besoins des autorités scientifiques et des organes de gestion nationaux pour encourager un recours accru aux sciences appliquées pour la mise en œuvre de la CITES, y compris la réalisation d’avis de commerce non préjudiciable et d’acquisition légale, et les décisions liées concernant le commerce; et

d)    que les demandes et contributions de la CITES aux travaux intersessions et ordinaires de l’IPBES soient fournies dans les délais applicables, en particulier le délai du 5 mai 2013 pour les demandes et suggestions au programme de travail initial de l’IPBES.

Le groupe de travail intersessions fait rapport aux 65e et 66e sessions du Comité permanent. 

Toute contribution à l’IPBES préparée par le groupe de travail intersessions est, avec l’approbation du Président du Comité permanent après consultation avec le Comité permanent, transmise à l’IPBES par le Secrétariat au nom du Comité permanent.

Le Comité permanent étudie à sa 66e session l’utilité de rédiger une résolution reconnaissant spécifiquement la relation entre la CITES et l’IPBES.

Le Comité permanent rend compte des résultats de ces travaux à la 17e session de la Conférence des Parties.

 

 

À l’adresse du Comité pour les animaux et du Comité pour les plantes

16.15 Le Président du Comité pour les animaux et la Présidente du Comité pour les plantes:
  a)    aident le Comité permanent à appliquer la décision 16.14;
  b)    sous réserve de fonds externes disponibles, participent en qualité d’observateurs aux travaux du groupe d’experts multidisciplinaire (GEM) de l’IPBES et, ce faisant, renforcent les liens entre ce groupe et les comités scientifiques de la CITES; et
  c)    rendent compte régulièrement au Comité permanent de leurs activités menées au titre du paragraphe a) ci-dessus.

 

 

À l’adresse du Secrétariat

16.16 Le Secrétariat:
  a)    selon les orientations politiques données par la Conférence des Parties et en coopération avec le groupe de travail intersessions du Comité permanent sur l’IPBES établi conformément à la décision 16.14, continue de suivre les travaux intersessions et ordinaires des organes de l’IPBES et de participer à ces travaux;
  b)    sous réserve de fonds externes disponibles, participe en qualité d’observateur aux réunions de l’organe directeur de l’IPBES et, ce faisant, renforce les liens entre cet organe directeur et ceux de la CITES;
  c)    étudie en collaboration avec les autres conventions relatives à la biodiversité les moyens éventuels de faciliter la coopération entre le groupe de liaison des conventions relatives à la biodiversité et le Secrétariat de l’IPBES, lorsque celui‑ci sera établi;
 

d)    sollicite un financement externe pour appuyer la participation du Président du Comité pour les animaux, de la Présidente du Comité pour les plantes et du Secrétariat aux réunions de l’IPBES; et

  e)    fait régulièrement rapport au Comité permanent et rend compte à la 17e session de la Conférence des Parties des résultats de ces travaux.