ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR SUVIT KHUNKITTI, MINISTRE DES RESSOURCES NATURELLES ET DE L'ENVIRONNEMENT

Saturday 2 October 2004

Monsieur le Premier ministre Thaksin Shinwatra,
Monsieur le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement,
Monsieur le Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menaces d'extinction (CITES),
Monsieur le Président du Comité permanent de la CITES,
Excellences,
Chers collègues,
Distingués délégués,
Mesdames et Messieurs,
 
Bienvenue au Queen Sirikit Convention Centre. Il sied qu'une telle assemblée mondiale de décideurs soucieux de la conservation se tienne dans un centre de congrès portant le nom de Sa Majesté la Reine Sirikit, qui a fait de la conservation de la faune et de la flore sauvages une cause personnelle, et qui a soutenu de façon remarquable nombre de projets et d'organisations de conservation en Thaïlande. 
Nous sommes très honorés de l'occasion qui nous est offerte d'accueillir la 13e session de la Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction - la CITES - d'autant plus qu'ils s'agit de la première CdP tenue en Asie du Sud-Est. Nous considérons cela comme une reconnaissance du travail que nous avons accompli ces dernières années pour promouvoir la conservation et l'utilisation durable des ressources, non seulement ici en Thaïlande mais dans tous les pays de l'ANASE (l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est).
Chers délégués, Mesdames et Messieurs,
Avec l'adhésion de la RPD lao début 2004, les 10 pays membres de l'ANASE sont désormais tous Parties à la CITES. Forte de cet engagement commun vis-à-vis de la Convention, l'ANASE se prépare à relever son plus grand défi - conserver le patrimoine naturel et les ressources de l'une des régions les plus riches en biodiversité de la planète, tout en faisant face aux problèmes inhérents à une croissance et à une intégration économiques rapides, et en répondant aux aspirations sociales grandissantes d'une population en pleine expansion. 
Si la CITES est l'une des conventions internationales relatives à l'environnement qui réussit le mieux, c'est non seulement parce qu'elle a su trouver, dans son travail, un équilibre entre les besoins de la conservation et ceux du développement, mais aussi parce qu'elle a su traduire cet équilibre en actions concrètes sur le terrain. 
En tant que Partie à la CITES depuis 21 ans, la Thaïlande est bien déterminée à jouer un rôle dans la mise en œuvre efficace des résolutions de la CITES. Nous avons conscience de notre double tâche: renforcer l'éducation afin de sensibiliser le public aux implications des crimes relatifs aux espèces sauvages, et lutter contre la fraude. 
Ayant à cœur de sensibiliser le public aux problèmes et de l'encourager à agir de manière responsable, nous avons collaboré avec des ONG à la mise en onde de programmes radiophoniques populaires. En outre, nous proposons des programmes de sensibilisation à la conservation et à l'importance des aires protégées à différents groupes cibles. Les programmes de nos Centres d'éducation à la nature sont également très efficaces et font passer le message de la conservation à des milliers de jeunes.
Durant la période d'octobre 2546 (2003) à septembre 2547(2004), notre Service des Parcs nationaux a répondu à 518 appels sur des cas de trafic illicite de spécimens d'espèces sauvages, ce qui a permis d'arrêter 449 personnes, et de confisquer 14 017 animaux et 12 162 trophées. Non moins de 21 cas concernaient le commerce illicite de l'ivoire illicite, et ont abouti à la confiscation de 8 598 défenses d'éléphants et à l'arrestation de 21 personnes.
Concernant le commerce licite, nous avons révisé notre Loi sur la protection des espèces sauvages afin de renforcer et d'améliorer la législation sur la criminalité relative aux espèces sauvages.
Mais nous n'avons pas l'intention de nous reposer sur nos lauriers et nous entendons, dans les mois à venir, poursuivre notre action afin de renforcer la coopération régionale en matière de commerce des espèces sauvages. Nous espérons pouvoir compter sur des ressources, des structures et des moyens qui nous permettront de continuer sur notre lancée et d'aller toujours plus loin, pour le bien de la faune et de la flore sauvages.
Je vous souhaite à tous un excellent séjour en Thaïlande - en espérant que vous profiterez pleinement de la chaleur de notre peuple, des trésors de notre culture et de la richesse de notre biodiversité.
J'espère aussi que vous saisirez l'occasion qui vous sera offerte ces deux prochaines semaines de veiller au développement, au respect et à l'efficacité de la CITES, et d'œuvrer pour la conservation des espèces sauvages faisant l'objet d'un commerce, pour le bien de nombreuses générations à venir.
Merci de votre attention.