Discours de S. E. le Ministre de l’environnement à l’ouverture de la quinzième Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES)

Doha, 13 – 25 mars 2010

Qu’Allah soit loué et que les prières de paix et bénédictions d’Allah soient sur le messager, sa famille et ses compagnons,
 
M. Achim Steiner, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE),
M. William Wijnstekers, Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES),
 
Honorables participants,
 
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.
 
J’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue à cette quinzième Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. Nous nous sentons très honorés et nous sommes fiers que vous ayez choisi l’Etat du Qatar comme pays hôte de cette importante conférence, qui se tient pour la première fois au Moyen-Orient, et je ne doute pas que cette conférence atteindra les buts qu’elle vise grâce aux efforts et à la coopération constructive des Etats membres parties à la Convention.
 
Chers participants,
 
Le Qatar doit tout le soin et les encouragements qu’il a reçus pour accueillir ce type de conférence à l’attention et à l’intérêt pour l’environnement et pour une défense sans limite de la faune et de la flore sauvages de l’Honorable Cheikh Hamad Bin Khalifa Al Thani, l’Emir de l’Etat du Qatar, que Dieu le protège, et de l’Honorable Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani, l’héritier présomptif de l’Etat du Qatar, qui parraine cette conférence.
 
Honorables participants,
 
La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (animaux et plantes) est l’une des conventions internationales importantes, et figure parmi les conventions internationales qui traitent de la protection de la vie sauvage les plus efficaces, grâce à la participation de plus de 175 pays. L’importance de cette convention réside dans l’obtention d’un équilibre environnemental des espèces sauvages, par la préservation de leur habitat naturel.
 
Vous n’ignorez pas l’importance du commerce international des espèces animales et végétales, et de ses retombées économiques qui intéressent la plupart des pays du monde.
 
Dans le passé, ce commerce se faisait de façon irrégulière et illégale, constituant de ce fait une importante menace pour la diversité biologique, soumettant certaines espèces au risque d’extinction et causant la disparition d’un grand nombre d’espèces végétales et animales diverses. La Convention CITES a eu d’importants effets sur la sauvegarde de ces espèces menacées d’extinction, en organisant leur commerce, en suscitant la tenue de conférences, en légiférant, et en appliquant la stratégie découlant de la Convention visant à établir un équilibre entre l’environnement et le développement.
 
Honorables participants,
 
Le fait que l’Etat du Qatar ait été inclus dans la catégorie A de la classification internationale des Etats membres parties à la Convention (CITES) fait peser sur nous la responsabilité de maintenir cet équilibre et de continuer d’apporter le soutien qu’il a commencé d’apporter depuis bien longtemps déjà. Le Qatar a joué un rôle important dans la préservation de certaines créatures menacées d’extinction, notamment l’oryx arabe. Il a repeuplé cette espèce dans des réserves naturelles qui sont considérées aujourd’hui comme abritant les troupeaux d’oryx les plus nombreux du monde arabe. Les réserves naturelles et les jardins des pays voisins et amis ont été enrichis par ces animaux. A présent, le pays en compte plus de 1 300 têtes, en plus des autres espèces animales et végétales auxquelles nous prêtons la plus extrême attention.
 
Honorables participants,
 
L’ordre du jour de notre conférence comporte de nombreuses questions importantes qu’il nous faudra traiter dans les deux semaines à venir et j’espère que nos délibérations déboucheront sur la formulation de politiques, de résolutions et de recommandations qui nous aideront à assurer une protection véritable et permanente de nos ressources naturelles, à stimuler nos efforts visant à limiter le commerce international illégal d’espèces sauvages, nous permettant ainsi de faire une avancée décisive.
 
Enfin, j’aimerais saisir cette occasion pour exprimer mes sincères remerciements au Secrétaire général pour ses efforts fructueux et l’excellent travail de son équipe. Je tiens également à remercier les délégations présentes et participantes, et j’adresse mes remerciements à tous ceux qui ont œuvré à la préparation de cette conférence et à la mobilisation de toutes les compétences pour en assurer la réussite, que ce soit le Secrétariat de la Convention ou les organisateurs de l’Etat du Qatar. J’espère que le Dieu Tout Puissant couronnera votre réunion de satisfactions et de succès. Je vous souhaite à tous un agréable séjour au Qatar.
 
Que la paix, la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous.