La CITES décerne un certificat de louanges aux autorités népalaises pour leur lutte contre des braconniers et des trafiquants en faune sauvage


Document non officiel
destiné uniquement aux médias

COMMUNIQUE DE PRESSE

La CITES décerne un certificat de louanges aux autorités népalaises
pour leur lutte contre des braconniers et
des trafiquants en faune sauvage


Genève, le 23 mars 2006 – Le Secrétaire général de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) a décerné aujourd’hui un certificat de louanges à l’Autorité royale du parc national de Chitwan et à l’armée royale népalaise en reconnaissance de leur action exemplaire de lutte contre le braconnage et le commerce illégal d’espèces menacées, en particulier le léopard, le rhinocéros et le tigre.

En 2004 et en 2005, des agents de cette Autorité et l’armée ont arrêté plus de 30 personnes pour crimes contre la faune sauvage; bon nombre d’entre elles ont par la suite été condamnées à des peines d’emprisonnement. Ils ont également saisi des cornes de rhinocéros, des peaux de tigres, et des os de tigres et de léopards, et confisqué les gains obtenus illégalement ainsi que des véhicules, des armes et des munitions.

Le certificat a été remis au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans les bureaux du Secrétariat de la CITES. Il a été accepté au nom de l’Autorité et de l’armée par S.E. l’ambassadeur et représentant permanent du Royaume du Népal auprès des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève. En recevant le certificat de louanges, M. Gyan Chandra Acharya, l’ambassadeur du Royaume du Népal, a exprimé la sincère gratitude du gouvernement népalais aux Parties à la CITES et au Secrétariat pour leur reconnaissance du travail dévoué accompli par l’Autorité royale du parc national de Chitwan et l’armée royale népalaise dans la lutte contre le braconnage et le commerce illégal d’espèces menacées, même dans des circonstances difficiles, forts de leur engagement vis-à-vis des conventions internationales. Il a en outre déclaré que ces louanges encourageraient les autorités impliquées dans cette tâche à oeuvrer à l’avenir avec plus de dévouement encore pour la cause de la protection des espèces menacées et de la préservation de la biodiversité du pays. Il a assuré le Secrétaire général qu’il serait heureux de transmettre le certificat de louanges aux autorités népalaises concernées.

Prenant la parole après la présentation, le Secrétaire général, Willem Wijnstekers, a déclaré que “Le braconnage d’animaux tels que les tigres et les rhinocéros a poussé certaines populations de ces espèces au bord de l’extinction. Bon nombre de criminels impliqués dans le braconnage n’hésitent pas à recourir à la violence envers le personnel chargé de la lutte contre la fraude, ce qui rend d’autant plus impressionnant le travail dangereux du personnel du parc et de l’armée népalaise.”

M. Wijnstekers a aussi félicité les autorités népalaises pour leur ferme engagement en faveur de la protection de la biodiversité dans leur pays à un moment où les agences chargées de faire respecter la loi doivent consacrer leur temps et leurs moyens à bien d’autres demandes encore.

Le Secrétaire général de la CITES a commencé à décerner des certificats de louanges en 2002 en reconnaissance d’actions exemplaires de lutte contre la fraude menées par des personnes ou des organisations ayant contribué à faire respecter la Convention.

Note aux journalistes: Pour plus d’informations, contacter Steve Nash à +41-22-917-81-43 ou à stephen.nash@unep.ch; ou Michael Williams à +41-79-409-15-28 (mobile), +41-22-917-82-42 (bureau) ou à michael.williams@unep.ch.

 

Pour consulter les communiqués de presse précédents, aller sous Archives.