L’Assemblée générale des Nations Unies proclame le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage

Genève, le 23 décembre 2013 – Le 20 décembre 2013, la Soixante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 3 mars, date de l’adoption de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), Journée mondiale de la vie sauvage, pour célébrer la faune et la flore sauvages de notre planète et sensibiliser le public.

Dans sa résolution, l’Assemblée générale a réaffirmé la valeur intrinsèque des espèces sauvages et leurs diverses contributions, notamment sur les plans écologique, génétique, social, économique, scientifique, éducatif, culturel, récréatif et esthétique, au développement durable et au bien-être des populations. Elle a reconnu le rôle important que joue la CITES en veillant à ce que le commerce international ne nuise à la survie d’aucune espèce.
 
L’Assemblée générale a demandé au Secrétariat CITES, en collaboration avec les organismes pertinents du système des Nations Unies, de faciliter la mise en œuvre de la  Journée mondiale de la vie sauvage.
 
Se félicitant de la bonne nouvelle, le Secrétaire général de la CITES, M. John E. Scanlon, a déclaré, “La Journée mondiale de la vie sauvage offre une occasion idéale de célébrer les formes innombrables, belles et diverses, que revêtent la faune et la flore sauvages et de sensibiliser à la multitude d’avantages que la conservation de la nature procure aux êtres humains. Mais en même temps, cette journée spéciale nous rappelle qu’il est urgent d’accélérer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages qui a de profondes répercussions économiques, environnementales et sociales.”
 
"Nous invitons tous les États membres, les organismes pertinents du système des  Nations Unies ainsi que toutes les organisations et toutes les personnes intéressées – des aéroports aux musées en passant par les écoles – à participer à cette fête mondiale de la vie sauvage”, a conclu M. Scanlon.
 
Le Secrétariat CITES a créé une page Facebook spécialement consacrée à la Journée mondiale de la vie sauvage pour échanger nouvelles et anecdotes sur cette journée, à l’adresse: https://www.facebook.com/WorldWildlifeDay
 
Contexte
 
Dans sa résolution, l’Assemblée générale des Nations Unies a pris note de la résolution adoptée par la 16e session de la Conférence des Parties à la CITES (CoP16) qui s’est déroulée à Bangkok du 3 au 14 mars 2013, proclamant le 3 mars Journée mondiale de la vie sauvage afin de célébrer la faune et la flore sauvages de notre planète et de sensibiliser le public.
 
La résolution de la CITES était parrainée par le royaume de Thaïlande, hôte de la CoP16 de la CITES, qui a transmis les résultats de la CoP16 à l’Assemblée générale des Nations Unies.
 
-----------
 
Les célébrations et manifestations des Nations Unies ont pour objectif de contribuer, à travers le monde, à la réalisation des objectifs de la Charte des Nations Unies ainsi qu'à la sensibilisation du public sur des sujets politiques, sociaux, culturels, humanitaires ou ayant trait aux droits de l'homme. Elles sont autant d'occasions de promouvoir des actions nationales et internationales et de stimuler l'intérêt pour les programmes et activités de l'ONU. Pour les années et décennies internationales, le Secrétaire général des Nations Unies prend les mesures nécessaires à la mise en place des préparatifs et des procédures d’évaluation et de suivi.
 
Ces célébrations et manifestations des Nations Unies ont en grande partie été établies par l'Assemblée générale. Toutefois, quelques-unes ont aussi été créées par des institutions spécialisées du système.
 
C’est en 1950 que l’Assemblée générale a institué la première journée internationale— la Journée des droits de l’homme — célébrée le 10 décembre. Dans la résolution 423 (V) elle invitait tous les États et toutes les organisations internationales intéressées à célébrer, ce jour-là, la proclamation de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’Assemblée générale, le 10 décembre 1948, et à multiplier leurs efforts dans ce domaine.
 
Note aux journalistes: pour plus d’informations, contacter Juan Carlos Vasquez au numéro +41 22 917 81 56 ou à l’adresse courriel juan.vasquez@cites.org.
 
Au sujet de la CITES
 
Avec ses 179 États membres, la CITES reste l’un des instruments les plus puissants au monde pour la conservation de la biodiversité par la réglementation du commerce de la faune et de la flore sauvages. Des milliers d’espèces font l’objet d’un commerce international et sont utilisées par l’homme dans sa vie quotidienne pour se nourrir, se loger, se soigner, ainsi que pour l’écotourisme, les cosmétiques ou la mode.
 
La CITES règlemente le commerce international de près de 35 000 espèces de plantes et d’animaux, y compris de leurs parties et produits, assurant ainsi leur survie dans la nature au bénéfice tant des populations locales qui conservent ainsi leurs moyens de subsistance que de l’environnement mondial. Le système de permis CITES a pour but de s’assurer que le commerce international des espèces inscrites aux annexes CITES soit durable, légal et traçable.
 
La CITES a été adoptée à Washington D.C. le 3 mars 1973. Le 40e anniversaire de la Convention a été célébré en mars 2013, pendant la 16e session de la Conférence des Parties qui s'est tenue à Bangkok (Thaïlande) du 3 au 14 mars 2013.
 
Pour en savoir plus sur la CITES, aller à www.cites.org ou consulter les pages suivantes (en anglais seulement):