Message du Secrétaire général de la CITES pour la Journée mondiale de la vie sauvage

Les espèces sauvages ont maintenant leur propre journée spéciale sur le calendrier des Nations Unies. Le 3 mars, nous allons pour la première fois célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage.
 
Le 3 mars est l’occasion pour nous tous - peu importe qui nous sommes et où nous sommes - de célébrer la beauté et la diversité des millions de plantes et d’animaux avec lesquels nous partageons notre planète.
 
Alors que nous chérissons les espèces sauvages pour elles-mêmes, nous ne devons pas oublier qu’elles contribuent également à notre bien-être personnel - de la nourriture à la médecine, de la culture aux loisirs.
 
Mais aujourd’hui, nos espèces sauvages souffrent de la perte d’habitats ainsi que de la grave menace que représente le commerce illégal qui draine plusieurs milliards de dollars chaque année. Ce commerce illicite menace aujourd’hui la survie de certaines de nos espèces les plus emblématiques, ainsi que des plantes et des animaux dont vous n’avez probablement jamais entendu parler.
 
Alors que nous célébrons la vie sauvage, faisons tout notre possible – en tant que citoyens et en tant que consommateurs – pour en finir avec ce commerce illégal. Œuvrons pour un avenir où les hommes et les espèces sauvages coexisteront en harmonie.
 
En travaillant ensemble, nous pouvons y arriver - et, ainsi, nous pourrons assurer un avenir aux plantes et aux animaux sauvages, ainsi qu’à nous-mêmes.
 
En cette journée spéciale, renouons avec le côté sauvage de notre planète – laissons libre court à la vie sauvage !

 


Voir aussi le site Web de  la Journée mondiale de la vie sauvage.