L’ITC et l’équipe de la CITES développent leur collaboration pour soutenir les moyens d’existence des communautés rurales pauvres

L’ITC et l’équipe de la CITES développent leur collaboration pour soutenir les moyens
d’existence des communautés rurales pauvres

Le Centre du commerce international (ITC - International Trade Centre) et le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) ont décidé aujourd’hui de collaborer pour aider les pays à améliorer les moyens d’existence des communautés rurales qui prennent part au commerce mondial des espèces sauvages. La collaboration combinera l’expertise de deux organisations des Nations Unies afin d’améliorer la compréhension des marchés internationaux pour des produits tels que les peaux d’animaux exotiques, les plantes médicinales, les fibres naturelles, le bois précieux, etc. La collaboration devrait combler le manque d’information qui existe entre les récolteurs, les producteurs, les autorités de régulation, les détaillants et les consommateurs, en étudiant les chaînes de valeur pour certaines espèces figurant à l’Annexe II de la CITES, et en élaborant des analyses approfondies de leur dynamique.

L’utilisation de la biodiversité issue de la récolte de plantes et d’animaux sauvages, ainsi que du bois, notamment comme médicaments et comme combustible, est cruciale pour les moyens d’existence de millions de personnes à travers le monde. Cette dépendance les rend extrêmement vulnérables aux impacts de la dégradation des écosystèmes, du changement climatique et de la perte de biodiversité.

Mme Arancha González, Directrice exécutive de l’ITC, a déclaré : « Les marchés transparents et bien réglementés ont un rôle extrêmement important à jouer dans la survie des plantes et des animaux sauvages. Ce partenariat renforcera les efforts de l’ITC pour construire des modèles de commerce qui incitent les communautés ainsi que les petites et moyennes entreprises à utiliser et commercialiser de manière durable les produits et services issus de de la biodiversité ».

M. John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES, a déclaré: « Notre collaboration avec l’ITC va nous permettre d’aider les pays à travailler dans la transparence avec les partenaires sur toute la chaîne de valeur afin de maximiser les avantages du commerce légal, durable et traçable des espèces CITES pour les communautés rurales, et notamment pour soutenir l’éradication de la pauvreté. Elle permettra également aux pays de veiller à la conservation des espèces CITES, et à ce que les avantages potentiels pour les communautés rurales soient issus d’un commerce des espèces sauvages bien réglementé. »

L’ITC va travailler avec la CITES pour construire des modèles de commerce légal, durable et traçable qui utilisent des incitations économiques pour favoriser une gestion et un approvisionnement raisonnés des espèces inscrites à l’Annexe II (lien : http://www.cites.org/fra/app/appendices.php). Les deux organisations faciliteront les activités de renforcement des capacités des communautés rurales pauvres à gérer les ressources de manière durable, et mèneront des recherches sur les chaînes de valeur mondiales des produits et services issus de la biodiversité.

Une attention particulière sera portée au soutien de l’analyse et du renforcement des capacités avant la 17e session de la Conférence des Parties à la CITES, qui se tiendra en Afrique du Sud en 2016.

L’ITC est l’agence conjointe de l’Organisation mondiale du commerce et de l’Organisation des Nations Unies. L’ITC aide les petites et moyennes entreprises des pays en développement et à économie en transition à devenir plus compétitives sur le marché mondial, en contribuant au développement économique durable dans le cadre de l’Aide pour le commerceet des Objectifs du Millénaire pour le développement.