Le Secrétariat de la CITES se félicite des résultats de l’Opération Cobra II

Genève, le 10 février 2014 - Le Secrétaire général de la CITES, M. John E. Scanlon, a salué aujourd’hui les excellents résultats obtenus par les agents de lutte contre la fraude de 28 pays au cours de l’Opération COBRA II, une opération mondiale de lutte contre le commerce illégal des espèces sauvages, qui a duré un mois et a pris fin le 27 janvier 2014.

 « Cette deuxième initiative de l’Opération COBRA montre ce qui peut être accompli lorsque les autorités de lutte contre la fraude des États des aires de répartition, de transit et de destination travaillent ensemble d’une manière coordonnée. Elle permet également de souligner que les opérations basées sur le renseignement sont essentielles dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée liée aux espèces sauvages » a déclaré M. Scanlon.

 « Je voudrais profiter de cette occasion pour féliciter les organisateurs, les soutiens et surtout les autorités qui, par leur engagement, ont contribué à la réussite de l’Opération COBRA II. J’encourage également les agents qui ont participé à l’opération à continuer à lutter contre la criminalitéliée aux espèces sauvages, de façon collective, en s’appuyant sur les nouvelles relations professionnelles qu’ils ont établi avec leurs homologues dans d’autres régions du monde » a ajouté M. Scanlon.

L’Opération COBRA II a été organisée par l’Équipe spéciale de l’Accord de Lusaka (LATF - Lusaka Agreement Task Force), la Chine, les États-Unis d’Amérique, l’Afrique du Sud, le Réseau de lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN -WEN) et le Réseau de lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages de l’Asie du Sud (SAWEN), et a été coordonnée par les Équipes internationales de coordination basées à Nairobi et à Bangkok. L’opération a porté sur les principales espèces faisant l’objet de commerce illégal, et a donné lieu à un grand nombre d’arrestations ainsi qu’à la saisie de spécimens, entre autres de guépards, d’éléphants, de rhinocéros, de pangolins, de léopards, de bois de rose, de serpents, de tigres et de de tortues.

Le Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages (ICCWC) a organisé, avant la phase opérationnelle de l’opération, un atelier de formation de deux jours pour les agents et les représentants des réseaux de lutte contre la fraude liée aux espèces sauvages participant à l’Opération COBRA II. Cet atelier comprenait une formation sur l’utilisation d’outils et de services mis à leur disposition par les agences partenaires de l’ICCWC (voir : http://www.cites.org/fra/news/sundry/2013/20131104_iccwc_training.php).

Des agents des forces de police, des douanes et de la protection des espèces sauvages des pays suivants ont participé à l’opération : Botswana, Brunéi Darussalam, Burundi, Cambodge, Chine y compris Hong Kong, Congo, États-Unis d’Amérique, Éthiopie, Ghana, Inde, Indonésie, Kenya, Libéria, Malaisie, Malawi, Mozambique, Myanmar, Népal, Ouganda, Philippines, Singapour, Afrique du Sud, Thaïlande, République démocratique populaire lao, République-Unie de Tanzanie, Viet Nam, Zambie et Zimbabwe.

Le certificat de louanges décerné par le Secrétaire général de la CITES sera remis aux autorités qui ont participé à l’Opération COBRA II, en reconnaissance de leur contribution significative à la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages. Un certificat de louanges avait également été remis aux participants de l’Opération COBRA I en 2013, après la conclusion de cette opération. Voir :

Voir aussi le communiqué de pressepublié par les organisateurs de l’opération.