Partout dans le monde, les hommes laissent libre cours à la vie sauvage !

Document non officiel
Destiné uniquement aux médias

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Partout dans le monde, les hommes laissent libre cours à la vie sauvage !
La première Journée mondiale de la vie sauvage obtient un soutien tonitruant

Genève, le 3 mars 2014 – Partout sur la planète, de Genève à Tokyo et de New York à Nairobi, des hommes célèbrent aujourd’hui la pour la première fois la Journée mondiale de la vie sauvage. Des événements spéciaux sont prévus pour marquer cette journée notamment en Allemagne, au Bangladesh, en Belgique, en Chine, aux États-Unis d’Amérique, en Mongolie, en Nouvelle-Zélande, au Pérou, en Suisse, en Thaïlande, au Togo et au Royaume-Uni.

Un soutien massif à la Journée mondiale de la vie sauvage est venu de pays de toutes les régions du monde et de toutes les organisations traitant d’agriculture, de développement, de conservation de la nature, des affaires maritimes, des douanes, de la justice et de la police, ainsi que de l’économie, de la finance, du commerce et du tourisme. Des groupes de la société civile à travers le monde et de nombreuses personnes dévouées, ainsi que le secteur privé, ont également exprimé leur soutien enthousiaste pour la vie sauvage.
Les réseaux sociaux ont été mobilisés dans le monde entier sous le hashtag # WorldWildlifeDay et le slogan : « Let’s go wild for wildlife » [Laissons libre cours à la vie sauvage].

La Journée mondiale de la vie sauvage offre à la communauté internationale une journée pour célébrer les espèces sauvages, réfléchir à la relation entre les hommes, les plantes et les animaux sauvages, et trouver les voies d’un avenir durable où les hommes et les espèces sauvages coexisteront en harmonie. Partout dans le monde, les hommes ont clairement adopté cette Journée.

« Bien que les menaces pesant sur les espèces sauvages soient lourdes, nous pouvons les réduire grâce à nos efforts collectifs. En cette première Journée mondiale de la vie sauvage, j’appelle tous les secteurs de la société à mettre fin au trafic illégal d’espèces sauvages et à s’engager à commercialiser et utiliser les plantes et les animaux sauvages de manière durable et équitable » a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, en proclamant aujourd’hui le lancement de la première Journée mondiale de la vie sauvage.

Le Secrétaire général de la CITES, John E. Scanlon, a déclaré : « Nous sommes ravis de l’enthousiasme et du soutien massif pour les espèces sauvages depuis tant de lieux et tant de personnes dans le monde. Cela nous laisse espérer que nous pourrons assurer un avenir durable aux plantes et aux animaux sauvages, ainsi qu’à nous-mêmes ».

« Cette journée spéciale dans le calendrier des Nations Unies a donné au monde une chance de renouer avec le côté sauvage de notre planète, et a attiré l’attention mondiale sur notre responsabilité collective - en tant que citoyens et consommateurs - pour mettre fin au commerce illégal des espèces sauvages », a ajouté M. Scanlon.

Le 20 décembre, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 3 mars, date de l’adoption de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES), Journée mondiale de la vie sauvage, pour célébrer la faune et la flore sauvages de notre planète et sensibiliser le public.

Le Secrétariat CITES a été honoré que l’Assemblée générale des Nations Unies lui demande de faciliter la mise en œuvre de la Journée mondiale de la vie sauvage, en collaboration avec les organisations compétentes des Nations Unies.

Les événements majeurs de l’ONU

À Genève, l’exposition « Sauvages et précieux » de photographies signées de sept des photographes de nature les plus renommés au monde met en valeur la beauté des espèces sauvages. Elle est présentée au Palais des Nations, en présence de Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, John W. Ashe, Président de l’Assemblée générale, Didier Burkhalter, Président de la Confédération suisse, et Yann Arthus- Bertrand, Président de la Fondation GoodPlanet. L’événement est parrainé par les Missions permanentes de la Suisse, de la Thaïlande et du Royaume de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, en collaboration avec le Secrétariat de la CITES.

À Tokyo, l’Université des Nations Unies organise une conférence sur la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages, afin de sensibiliser le public à la nécessité urgente de renforcer la lutte contre cette criminalité qui a de nombreuses incidences économiques, environnementales et sociales.

À New York, les Missions permanentes de l’Allemagne et de la Thaïlande auprès des Nations Unies organisent un événement axé sur les espèces sauvages et les hommes, et sur le rôle joué par les espèces sauvages dans le développement durable et le bien-être humain.

Contexte
http://wildlifeday.org/content/un-general-assembly-proclaims-3-march-world-wildlife-day
http://wildlifeday.org/content/cites-sixteenth-conference-parties-bangkok-2013
Note aux rédacteurs : Pour plus d’informations, veuillez contacter Juan Carlos Vasquez au +41 22 917 8156 ou à l’adresse juan.vasquez@cites.org.

--------

La Journée mondiale de la vie sauvage est aussi sur :

Site officiel de la Journée mondiale de la vie sauvage : http://wildlifeday.org/
Facebook : https://www.facebook.com/WorldWildlifeDay
Twitter : https://twitter.com/WildlifeDay
You Tube : http://www.youtube.com/worldwildlifeday
Thunderclap : https://www.thunderclap.it/projects/9170-let-s-go-wild-for-wildlife

--------

Principaux messages de soutien à la Journée mondiale de la vie sauvage

Tous les messages clés sont disponibles sur : http://www.wildlifeday.org/key-messages

Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon

Organisations des Nations Unies

Banque mondiale
Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)
Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN)
Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)
Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)
Organisation maritime internationale (OMI)
Organisation météorologique mondiale (OMM)
Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)
Organisation mondiale du tourisme (OMT)
Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)
Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

Accords environnementaux multilatéraux

Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD)
Convention sur la diversité biologique (CDB)
Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)
Convention sur les espèces migratrices (CMS)
Convention sur les zones humides d’importance internationale (Convention de Ramsar)

Organisations internationales gouvernementales

Centre du commerce international (CCI)
Conseil international de la chasse et de la conservation du gibier (CIC)
Eurojust
Fonds pour l’environnement mondial (FEM)
INTERPOL
Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT)
Organisation mondiale des douanes (OMD)
Organisation mondiale du commerce (OMC)
Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)

Organisations non gouvernementales

Association internationale pour la fauconnerie et la conservation des oiseaux de proie (IAF)
Association mondiale des zoos et des aquariums (WAZA)
Fondation GoodPlanet
Fonds international pour la protection des animaux (IFAW)
Freeland
Monterey Bay Aquarium
Richardson Center for Global Engagement
Wildlife Conservation Society (WCS)

Son Altesse Royale le Prince William, duc de Cambridge

Ambassadeurs de bonne volonté de l’ONU

Messages des Ambassadeurs de bonne volonté sur : http://wildlifeday.org/content/Goodwill_Ambassadors