La CITES accueille favorablement la Stratégie pour la biodiversité du FEM-6

Document non officiel
destiné uniquement aux médias

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

La CITES accueille favorablement la Stratégie pour la biodiversité du FEM-6

Le Programme 3 vise à prévenir l’extinction des espèces menacées et reconnaît que le commerce illégal des
espèces sauvages est un facteur émergent de la perte de la biodiversité

Genève/Cancun, le 28 mai 2014 - La cinquième Assemblée du FEM a approuvé cette semaine la Stratégie pour la biodiversité du FEM-6, qui sera mise œuvre en vertu de la sixième reconstitution des ressources de la Caisse du FEM. La stratégie comprend quatre objectifs et se compose de dix programmes.

Le deuxième objectif de la Stratégie pour la biodiversité du FEM-6 (BD2) est de réduire les menaces pesant sur la biodiversité d’importance mondiale. Le Programme 3, au titre de cet objectif, vise à prévenir l’extinction des espèces menacées connues. Ce programme reconnaît que « le commerce illégal des espèces sauvages est un facteur émergent de la perte de la biodiversité », et que « le braconnage à l’échelle actuelle ébranle l’état de droit et l’économie en général ». Le document se réfère à la CITES en tant que source de données sur le braconnage des populations d’éléphants et de rhinocéros et sur le commerce illégal de leurs défenses et cornes.

S’exprimant au sujet des résultats de la cinquième Assemblée du FEM, John E. Scanlon, Secrétaire général de la CITES, a déclaré : « Cette Stratégie pour la biodiversité du FEM-6 répond à la menace immédiate qui pèse sur la survie des espèces menacées connues dans la nature, en raison du braconnage et de la contrebande – ces activités illégales étant de plus en plus souvent pratiquées à un échelle industrielle par des bandes criminelles transnationales organisées. L’accès à un financement supplémentaire pour aider à inverser ces tendances est essentiel, et la CITES approuve le FEM dans sa réponse rapide et novatrice à cette crise qui constitue une menace pour la faune, les personnes, les économies et la sécurité » a-t-il ajouté.

Selon le Programme 3, « le FEM appuiera le renforcement des processus de prise de décision, tels que la législation et sa mise en œuvre, la planification stratégique, et les capacités des agences nationales engagées en Afrique dans la réduction du braconnage et du commerce illégal des défenses, des cornes et des produits qui en sont issus ». Le FEM complétera la lutte anti-braconnage menée en Afrique à travers un réseau similaire d’interventions sur les sites d’origine des rhinocéros et des éléphants et d’autres espèces sauvages en Asie.

Ce programme permet aux Parties éligibles de solliciter des financements supplémentaires du FEM, dans le cadre du Plan d’action pour la biodiversité, de l’Objectif 12 d’Aichi et des SPANB, afin de financer leurs efforts de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages et en faveur de l’utilisation durable de la faune et de la flore sauvages. Le Secrétariat de la CITES est en discussion avec les agences d’exécution du FEM sur la façon d’aider les Parties dans ce cadre.

Le Secrétaire général de la CITES a été invité à s’exprimer sur les priorités de la Convention lors de la 41e réunion du Conseil du FEM qui s’est tenue du 8 au 11 novembre 2011. Après l’intervention de M. Scanlon, le Conseil du FEM a décidé « que le Secrétariat du FEM organiserait une réunion des conventions relatives à la biodiversité avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, afin de faciliter la coordination de leurs priorités pour une éventuelle inclusion dans la programmation de la stratégie du FEM-6 ». Cette réunion a eu lieu à Genève les 2 et 3 septembre 2013. À la demande des Parties à la CITES, suite à la COP 16 de la Convention tenue en mars 2013, le Secrétaire général de la CITES a écrit au Directeur général du FEM pour souligner les priorités de la Convention.

Note aux rédacteurs: Pour plus d’informations, contacter Juan Carlos Vasquez au +41 22 917 8156 ou juan.vasquez@cites.org.

L’intervention du Secrétaire général de la CITES en novembre 2011 est disponible sur : http://www.cites.org/eng/news/sg/2011/20111108_GEF.php

La stratégie est présentée dans le rapport sur la sixième reconstitution des ressources de la Caisse du FEM, disponible sur : http://www.thegef.org/gef/sites/thegef.org/files/documents/GEF.A.5.07.Rev_.01_Report_on_the_Sixth_Replenishment_of_the_GEF_Trust_Fund_May_22_2014.pdf