Les actions de l’ICCWC

L’ICCWC a mené un certain nombre d’actions depuis sa création en 2010. Les partenaires ont participé à une série de manifestations et l’ICCWC a coordonné des événements au niveau international et régional sur des questions essentielles liées à la lutte contre la criminalité organisée en matière d’espèces sauvages et de patrimoine forestier.

Citons comme exemple un atelier consacré aux livraisons surveillées à Shanghai, Chine, un séminaire organisé à Bangkok, Thaïlande, sur la criminalité liée au tigre, la formation spécialisée d’agents africains et asiatiques chargés de lutter contre la fraude liée aux espèces sauvages, et la première formation internationale en matière d’échantillonnage d’ADN de rhinocéros. 
 
L’ICCWC organise également des manifestations visant à la sensibilisation, au renforcement des collaborations et à l’amélioration de la visibilité politique de la criminalité en matière d’espèces sauvages. En 2013, l’ICCWC a organisé une table ronde ministérielle et la première réunion mondiale des réseaux de lutte contre la criminalité en matière d’espèces sauvages lors de la 16econférence des Parties de la CITES (CoP16) à Bangkok, Thaïlande, ainsi qu’une réunion en marge de la 22e Commission des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale qui se tenait à Vienne, Autriche.
 

En lien avec sa mission de renforcement des capacités, l’ICCWC a mis au point une Compilation d’outils pour l’analyse de la criminalité liée aux espèces sauvages et aux forêts destinée à aider les gouvernements à évaluer l’efficacité de leur réaction face à la criminalité liée aux espèces sauvages et au patrimoine forestier. L’ICCWC participe actuellement à la mise en œuvre de ces outils dans plusieurs pays.