Press releases

Taxonomy term for press releases

Le Secrétariat de la CITES accueille favorablement la Déclaration de Londres sur le commerce illégal des espèces sauvages


Document non officiel
destiné uniquement aux médias

Les pays d’Amérique latine et des Caraïbes œuvrent ensemble pour promouvoir un commerce international durable des requins

De nouveaux chiffres révèlent que le braconnage pour le commerce illégal de l’ivoire pourrait décimer un cinquième des éléphants d’Afrique dans la prochaine décennie

La CITES et des experts du secteur privé font œuvre de pionnier pour tracer le commerce des espèces sauvages

Des entrepreneurs européens développent une application pour Smartphone
reliant le consommateur à la nature. 
 
Les chasseurs de pythons, les tanneries, les marques de luxe, les autorités de réglementation et les consommateurs pourront partager valeurs et données.
 
(publié en premier lieu par le PNUE le 26 novembre 2013)
 

La criminalistique au service de la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages

Les pays d’origine, de transit et de destination se rencontrent afin de développer des stratégies et des actions concrètes pour combattre le braconnage des rhinocéros et le commerce illégal de leurs cornes

Nairobi/Genève, 31 octobre 2013 - Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) a organisé une réunion de l’Équipe spéciale CITES de lutte contre la fraude relative aux rhinocéros, en collaboration avec ses partenaires du Consortium international de lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages (ICCWC), à Nairobi, Kenya, les 28 et 29 octobre 2013.

L’adhésion à la CITES est ouverte aux organisations d’intégration économique régionale

L’amendement de Gaborone va entrer en vigueur, 30 ans après son adoption.
L’Union européenne peut désormais adhérer à la CITES.

La CITES se prépare pour les requins et les raies

Douze mois avant l’entrée en vigueur des règlements CITES sur les requins et les raies, 
l’Union européenne approuve un projet de 1,2 million d’euros pour garantir 
l’application effective. L’Allemagne, le Brésil, la Chine, les États-Unis et
le Japon ont aussi proposé appui et assistance technique.
 

Le Secrétariat de la CITES accueille favorablement le décret du Président Obama sur la lutte contre le trafic d’espèces sauvages


Document non officiel
destiné uniquement aux médias

De nouvelles règles entrent en vigueur pour le commerce international d’essences forestières, d’animaux marins et terrestres ainsi que de plantes sauvages


Document non officiel
destiné uniquement aux médias

178 États membres de la CITES vont appliquer les nouvelles listes d’espèces ainsi que les 201 décisions et résolutions adoptées à Bangkok, il y a 90 jours. Six pays émettent des réserves spéciales sur les inscriptions de requins et de raies.
 

Pages