17.256 (Rev. CoP18) & 17.258 (Rev. CoP18) Perroquet gris (Psittacus erithacus)

back to the Decisions page

17.256 (Rev. CoP18)

Décision à l'adresse de: Parties

Avec l’appui du Secrétariat, de spécialistes compétents, de Parties à la CITES concernées, d’organisations non gouvernementales et d’autres parties prenantes, les États de l’aire de répartition élaborent et mettent à jour des plans d’action nationaux, assortis de calendriers, de résultats et d’étapes pour la conservation de l’espèce. Les points essentiels suivants devraient y figurer :

a) entreprendre, selon qu’il convient, une étude de terrain fondée sur des données scientifiques afin de déterminer l’état des populations de l’espèce, ainsi que les tendances des populations, dans les États de l’aire de répartition et examiner les progrès accomplis dans le rétablissement et la conservation de l’espèce, et à l’appui des activités proposées au paragraphe c) ;

b) mettent en œuvre des activités pour combattre le commerce illégal et font rapport sur les résultats dans leurs rapports annuels sur le commerce illégal et l’application de la Convention ;

c) identifier dans les États de l’aire de répartition les habitats favorables à un repeuplement de
Psittacus erithacus là où cela semble approprié et faisable, en utilisant des spécimens d’origine sauvage saisis dans le commerce illégal et en respectant les lignes directrices pour des réintroductions de ce type, convenues au plan international ; et

d) l’étude de évaluent la possibilité de créer des établissements d’élevage en captivité
in situ, en collaboration avec les pays ayant des établissements d’élevage.

17.258 (Rev. CoP18)

Décision à l'adresse de: Parties, Secrétariat

Jusqu’à la 19e session de la Conférence des Parties, il convient de tenir compte, lors de l’évaluation des demandes d’enregistrement d’établissements d’élevage de Psittacus erithacus à des fins commerciales, conformément à la résolution Conf. 12.10 (Rev. CoP15), Enregistrement des établissements élevant en captivité à des fins commerciales des espèces animales inscrites à l'Annexe I :

a) des recommandations de l’organe de gestion et de l’autorité scientifique de la Partie concernée ;

b) des mesures nationales de réglementation du commerce de cette espèce, ce qui n’était peut-être pas nécessaire jusqu’à présent du fait de son inscription à l’Annexe II ;

c) de toute mesure de respect adressée à la Partie soumettant la demande d’enregistrement de l’établissement ; et

d) de l’intégration éventuelle de la Partie dans l’étude du commerce important de l’espèce dans les 10 ans ayant précédé la date d’inscription effective.