Au Sri Lanka, les préparatifs de la CoP 18 de la CITES vont bon train

Le personnel du Secrétariat CITES est récemment rentré d’une visite de reconnaissance à Colombo, au Sri Lanka, où il a discuté des préparatifs de la CoP18 avec des représentants du gouvernement hôte. 

Le Bandaranaike Memorial International Conference Hall (BMICH) de Colombo, au Sri Lanka, sera à l’entière disposition des Parties pendant toute la durée de la CoP en mai 2019. Construit dans la perspective du Cinquième sommet des non-alignés de 1976, le BMICH se trouve au cœur d’un parc de 17 hectares foisonnant d’espèces animales et végétales. Le directeur actuel de ce centre des congrès, M. Sunil Dissanayake, était d’ailleurs présent lors de son inauguration en 1976, témoin de la riche expérience de l’équipe en place! 

Le ministère sri-lankais du Bouddhisme, sous la direction de M. Gamini Jayawickrama Perera (ancien ministre du Développement durable et de la vie sauvage), assurera la coordination de l’accueil de la CoP18 par le Sri Lanka. M. Perera a réuni des collaborateurs extrêmement motivés, issus d’horizons très divers, pour s’acquitter des préparatifs de la conférence. La délégation du Secrétariat a été ravie de rencontrer l’équipe et de constater que les préparatifs allaient bon train sur de nombreux fronts. Les deux parties se sont engagées à travailler en étroite collaboration pour offrir aux délégués une manifestation de très haut niveau.

M. Perera et le Secrétariat ont signé un accord de pays hôte, ce qui a permis d’officialiser les préparatifs de la CoP18. “Le Sri Lanka est fier d’avoir été choisi par les Parties comme hôte de la 18e session de la Conférence des Parties à la CITES prévue en 2019. Les délégués du monde entier peuvent être assurés d’un accueil chaleureux sur notre belle île et nous sommes résolus à faire de la CoP18 un événement qui restera ancré dans les mémoires. Cette conférence est pour nous l’occasion de témoigner de notre engagement envers la conservation de la flore et de la faune et d’organiser une conférence écologique au bilan carbone le plus faible possible. En collaboration avec nos collègues du Secrétariat CITES, nous travaillons à l’organisation logistique de la conférence et informerons les Parties de l’avancée des préparatifs lors de la 70e réunion du Comité permanent qui se tiendra en octobre”, a déclaré le ministre.

“La période intersessions qui sépare la CoP17 de la CoP18 s’avère l’une des plus denses dont nous ayons le souvenir et tout porte à croire que la CoP18 sera très fructueuse et fera progresser la mise en œuvre de la CITES sur de nombreux fronts”, a déclaré David Morgan, responsable du Secrétariat CITES. “La CoP18 sera la première session de la Conférence des Parties à se tenir en Asie du Sud depuis 1981 et, en étroite collaboration avec ses collègues de Colombo, le personnel du Secrétariat mettra tout en œuvre pour en faire une conférence inoubliable”, a-t-il ajouté.