La CITES organise un atelier technique international sur les anguilles (Anguilla spp.) au Royal Botanic Gardens KEW, Londres, Royaume-Uni

Du 18 au 20 mars 2018, plus de 45 experts de plus de 15 pays se sont réunis au Royal Botanic Garden de Kew pour un atelier international sur la conservation, la gestion, la pêche et le commerce des anguilles (Anguilla spp.). Convoqué par le Secrétariat de la CITES, cet atelier a réuni représentants des Etats de l'aire de répartition et des pays faisant le commerce des anguilles, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la Convention sur les espèces migratrices (CMS), le Groupe UICN de spécialistes des Anguillidés,  le Groupe de travail CIEM/CGPM/CECPAI sur les anguilles; des éleveurs d'anguilles et d'autres spécialistes des pêches et des anguilles.

L'anguille d’Europe (Anguilla anguilla) a été inscrite à l'Annexe II de la CITES à la 14e session de la Conférence des Parties (CoP14, La Haye, 2007), et cette inscription est entrée en vigueur en mars 2009. En décembre 2010, l'Union européenne  (UE), qui représente plusieurs États de l'aire de répartition de l'anguille d’Europe, a interdit toutes les exportations d'anguilles d’Europe en provenance de son territoire, au motif qu'elle n'était pas en mesure de formuler un avis de commerce non préjudiciable. Le commerce d'anguilles d’Europe depuis des États de l'aire de répartition non membres de l'UE vers des pays non membres de l'UE n'a pas été affecté par cette mesure. Plusieurs autres espèces d'anguilles font également l’objet d’un commerce qui n’est toutefois pas réglementé par la CITES.

L'atelier a permis aux participants d’aborder les difficultés et les leçons à retenir de la mise en œuvre de l'inscription de l'anguille d’Europe (Anguilla anguilla) à l'Annexe II, de partager leurs connaissances et expériences sur la gestion et le commerce d'autres espèces d'anguilles, et de réfléchir à l'impact de l'inscription de l’anguille d’Europe aux annexes et de l'interdiction subséquente de son commerce sur d'autres espèces du genre Anguilla.

Trois groupes de travail ont été formés pour examiner (1) la mise en œuvre de l'inscription actuelle de l'anguille d’Europe (Anguilla anguilla) à l'Annexe II de la CITES; 2) le commerce illégal de A. Anguilla; et (3) la conservation et la gestion durable des espèces du genre Anguilla non inscrites à la CITES. Les participants ont également eu l'occasion de faire de courtes présentations en lien avec leur domaine particulier de compétence ou de préoccupation.

Le rapport et les recommandations de cet atelier seront mis à la disposition des prochaines sessions du Comité pour les animaux (16-21 juillet, Genève) et du Comité permanent (1-5 octobre, Rosa Khutor, Sotchi).

L'atelier a eu lieu grâce au soutien financier de l'Union européenne, ainsi qu'à l’appui logistique et autre du Royal Botanic Gardens Kew et du Centre mondial de surveillance continue de la conservation de la nature du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE-WCMC).