Réunion en ligne organisée par le Programme des Nations unies pour l’environnement et le Secrétariat CITES à l’intention de certaines Parties à la CITES d’Asie de l’Ouest sur les législations nationales nécessaires à l’application de la Convention

Photo : M. Husain Al Qallaf

Le 21 juillet 2020, le Secrétariat CITES et le PNUE ont organisé une réunion en ligne à l’intention de certaines Parties à la CITES d’Asie de l’Ouest, portant sur les législations nationales nécessaires à l’application de la Convention.

Réunissant des représentants des organes de gestion de la CITES en provenance du Royaume de Bahreïn, de la République d’Iraq, du Royaume hachémite de Jordanie, de l’État du Koweït, du Sultanat d’Oman et de la République arabe syrienne, cette rencontre avait pour but d’examiner les difficultés rencontrées par les Parties pour adopter une législation nationale adéquate et appliquer la Convention.

Au cours de la réunion, les participants ont fait le point sur le processus législatif de leur pays et partagé leur expérience en ce qui concerne l’élaboration de leur législation nationale et l’application de la Convention dans leur pays. Ils ont également souligné certaines des difficultés importantes auxquelles ils sont confrontés au cours de ce processus.

L’autorité publique de l’environnement (EPA, Environment Public Authority) du Koweït a abordé les efforts de lutte de son gouvernement contre le commerce illégal ainsi que le processus global qui a entraîné la classification de sa législation nationale en Catégorie 1, ce qui veut dire qu’elle remplit les conditions nécessaires à l’application de la Convention.

Les discussions ont porté sur les exigences minimales de la CITES en ce qui concerne les législations nationales, sur les difficultés et opportunités en relation avec la délivrance informatisée des permis, les avis de commerce non préjudiciable et l’identification des espèces, ainsi que sur les besoins en matière d’assistance technique et de renforcement des capacités dans ces domaines.

Les participants ont également souligné à quel point la communication et le partage d’informations étaient importants. Ils ont exprimé leur soutien à l’idée d’un échange d’informations plus régulier entre les Parties de la sous-région de l’Asie de l’Ouest.

À la suite de cette première réunion, le Secrétariat CITES et le PNUE envisagent d’organiser plusieurs autres sessions en ligne, en commençant par un atelier virtuel portant sur la délivrance informatisée des permis auquel participeront les partenaires concernés, comme la CNUCED.

Le Secrétariat CITES et le PNUE remercient les participants pour leur participation et leur contribution à cette réunion. Pour plus d’informations, veuillez consulter le rapport d’atelier ici.